En ce début d’année, les attaques contre les salariés et les retraités décidées par Emmanuel Macron et mises en œuvre par le gouvernement continuent. 

Nous avons boycotté la dernière CAPN. Contrairement à ce que laisse entendre la DG, nous le faisons pas par plaisir syndical mais par nécessité.

Pages