Un seul ministère à Bercy : une idée de la CGT !

Version imprimableversion PDF

Le buzz autour du départ de M. Macron n’est pas une surprise pour la CGT, mais ce ministre de la République n’est pourtant pas le « rebelle » que l’on décrit.

En effet, il a comme nombre de ses prédécesseurs mis en œuvre des politiques régressives tant pour les personnels que pour les missions de service public... Les administrations sous sa tutelle, comme la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (CCRF), ont été particulièrement abîmées par son passage à Bercy. Rien d’innovant ou de visionnaire dans tout ça !

La réunification de tous les services de Bercy au sein d’un seul ministère est depuis longtemps une revendication de la CGT. La reconquête de l’industrie et le développement de l’économie solidaire et sociale passent par la qualité de leur financement. Ces missions doivent être de la compétence de Bercy et de ses institutions financières semi-publiques.

Nous combattons les orientations gouvernementales qui conduisent à un démantèlement généralisé des administrations notamment celles chargées de missions de contrôle réduisant Bercy à sa seule fonction d’« argentier ». Pour la CGT, le ministère doit être en mesure de vérifier, dans ses champs de compétences, l’impact des politiques menées, notamment sur l’emploi, l’environnement, le maintien d’une activité économique viable dans les territoires.