Ce groupe de travail a beau se tenir à quelques jours de premier tour de l’élection présidentielle, force est de constater qu’il n’y a aucune trêve pour la poursuite des plans destructeurs de la DGFiP inscrits dans ses lignes directrices.

Ce groupe de travail s’inscrivait dans une logique d’informatisation sur deux sujets : celle des conditions de travail avec les questions relatives à l’ergonomie des agents travaillant sur le logiciel Hélios et celle de la dématérialisation.

La CGT Finances Publiques dénonce, une fois de plus, la vacuité de ce GT «Chorus et organisation Recettes Non Fiscales» dont le manque d’ambition n’a d’égal que l’indigence des documents purement théoriques fournis, sans approche globale du sujet dont nous sommes en atte

Ce n’est pas la CGT qui le dit, mais le secrétaire général du ministère !

Pages