En dénommant ainsi ce nouveau ministère, Emmanuel Macron et Edouard Philippe confirment, s’il en était besoin, leur conception avant tout libérale des services publics et de leurs missions.

Ce projet de loi de finances pour 2017, voté en première lecture, est taillé sur mesure pour répondre aux exigences de l’Union européenne. Il suffit pour s’en convaincre de se pencher sur les cinq recommandations 2016 du Conseil de l’Union européenne à la France :

Le budget 2017, tel qu’il est présenté par le gouvernement ressemble à un véritable produit pour la campagne présidentielle, sans doute en faveur de l’actuel président de la République.

Le buzz autour du départ de M. Macron n’est pas une surprise pour la CGT, mais ce ministre de la République n’est pourtant pas le « rebelle » que l’on décrit.

Pages