Depuis plus de dix ans la DGFIP et ses agents sont la cible des gouvernements, l’actuel accélérant l’entreprise de casse. Tout en continuant à supprimer des emplois (2130 en 2019), le prélèvement à la source pèse sur les personnels et le public.

Les agents se sont rassemblés à Récipello puis ont manifesté jusqu'à la Préfecture.

Pages