Par motion du 15 décembre 2017, l'intersyndicale à la DRFIP de Guyane a fait savoir que la déclinaison au plan local du volet suppression/redéploiement de 3 ETP de catégorie B administratif, 3 ETP  catégorie B géomètres et 1 ETP catégorie C administratif, est inacceptable !

La moitié des agents du département a débrayé ce matin du 19 décembre  pour s'opposer à 15 nouvelles suppressions de postes prévues au 1er septembre 2018.

Cette action est une réussite, sachant que beaucoup de collègues sont déjà en congés en cette fin d'année.

En juillet 2011, au moment de la fusion impôts-trésor, la DDFiP48 comptait 206 agents. Au 1er septembre 2018 ils ne seront plus que 161, ce qui portera à 45 le nombre d’emplois détruits en 6 ans. 

Cette année encore 9 emplois seront supprimés :

La Directrice des Finances Publiques du Val d'Oise a décidé de transférer les personnels des Services Impôts Entreprises et du Pôle de Contrôle et d’Expertise du Centre des Finances Publiques de Garges vers celui de Saint-Leu, sans concertation avec les agents concernés.

La création de la collectivité territoriale unique en Corse à compter du 1er janvier 2018 s'accompagne d'une période de flou sur les finances, l'harmonisation des statuts des fonctionnaires au niveau local, de leur mobilité, de la cohérence de l'action publique.

Le 16 novembre, à l’appel des organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens CGT – FO – Solidaires – UNEF – UNL – FIDL, des dizaines de milliers de salariés mais aussi de privés d’emploi, retraités, jeunes ont manifesté sur tout le territoire pour affirmer qu’ils ne céderont pas

La Direction Générale s’enorgueillit de ne supprimer que 1591 emplois en 2018.

Gérald Darmanin était lundi 13 novembre en terre toulousaine dans son rôle de VRP de luxe pour le prélèvement à la source (PAS).

Les militants de la section avaient décidé de l'interpeller sur l'état de notre administration nationalement et surtout localement.

La CGT, Solidaires et FO avec des agents étaient présent devant le Cinéville de Lorient ce 7 novembre pour dénoncer une opération de communication menée par la DGFiP auprès de ses agents.

COMMUNIQUÉ COMMUN CGT Finances Publiques - FO-DGFiP

La journée d'action et de grève du 10 octobre a rencontré un grand succès dans l'ensemble de la fonction publique.  Mais depuis, nous n’avons eu aucune réponse sur nos revendications.

A l’appel de l’intersyndicale, Solidaires Finances Publiques, FO DGFIP et CGT les agents du département se sont mobilisés tous les jours pour dire NON aux projets de restructurations prévus par la Direction locale.

L’intersyndicale Solidaires Finances Publiques, FO et CGT a été reçue par le directeur de cabinet du préfet de l'Eure. L’intersyndicale s’est longuement exprimée et est largement revenue sur le mouvement lancé à la DDFIP depuis le 10 octobre.

Le Directeur général vous a annoncé, via Ulysse, les évolutions pour les années 2018 et suivantes en matière de mutations et premières affectations.

Un préavis intersyndical avait été déposé dans l'Eure pour une semaine de mobilisation à compter du 11 octobre.

Les agents du département se sont fortement mobilisés

Pages