A l’ordre du jour de la CAPN, la Direction Générale rappelle que le mouvement spécifique est examiné de façon précise et objective avec les Directions Locales. Son but est d’apporter une solution pour les sites qui manquent d’attractivité ou isolés, notamment en montagne.

Cette année encore, les directeurs locaux ont proposé des postes pour le mouvement spécifique, dans l’opacité la plus totale ! Nous ne sommes pas dupes, ce mouvement permet très clairement aux directeurs locaux d’organiser à leur guise la pénurie sur leur département.

La direction générale a réintroduit le mouvement spécifique sur poste en 2016, sans doute pour faire passer la pilule amère de la suppression du mouvement complémentaire !

Pages