Nos organisations appellent à participer aux mobilisations syndicales pour donner au 1er mai 2020, journée internationale de lutte des travailleuses et travailleurs, un écho tout particulier dans le contexte de crise sanitaire. La pandémie qui se répand dans le monde entier révèle de manière tragique les dérèglements du capitalisme néolibéral et productiviste ainsi que les dysfonctionnements de l’actuelle gouvernance mondiale. La situation nécessite d’affronter ensemble les urgences écologiques, sociales et démocratiques.

Depuis le 25 mars 2020, l’état d’urgence sanitaire a été instauré. Il serait prolongé jusqu’au 23 juillet, comme l’a annoncé Edouard Philippe dans sa présentation à l’Assemblée nationale d’un «  plan de déconfinement  ». Tout comme l’état d’urgence précédemment instauré, il permet au gouvernement de prendre des ordonnances et des mesures exceptionnelles dont certaines peuvent donner lieu à des dérives. De plus, on peut largement craindre que certaines exceptions deviennent de droit commun.

 

../.. suite pièce à télécharger

 

L’UFSE-CGT avec la FDSP-CGT, la FDSAS-CGT et la confédération CGT vont engager un recours au Conseil d’Etat (référé suspension et requête au fond) contre l’ordonnance no 2020-430 du 15 avril 2020 relative à la prise de jours de réduction du temps de travail ou de congés dans la fonction publique de l’Etat et la fonction publique territoriale au titre de la période d’urgence sanitaire.

 

Alors que l’ensemble de la population est confronté à une crise sanitaire inédite, les responsables politiques ont trouvé une manière tout aussi inédite de témoigner de leur. « reconnaissance » aux fonctionnaires.

Le discours du Président de la République du lundi 13 avril au soir laissant croire au retour des « Jours heureux », est déjà bien écorné, tout comme le courrier des Ministres aux agents des finances publiques.

Communiqué Solidaires/CGT/FO/CFDT/CFDT/UNSA/CFE CGC du 22 avril 2020

Depuis le 16 mars, après quelques jours de flottement, le nombre d’agents des MEFs en présentiel a fortement diminué. L’intervention des organisations syndicales n’est pas étrangère à cette évolution. La grande majorité des personnels (85%) est aujourd’hui en
ASA ou télétravail.

Alors que le monde entier fait face à la pandémie, ce premier mai sera plus que jamais la journée internationale de luttes des travailleuses et travailleurs.

Depuis le début de la crise sanitaire, des millions de personnes sont confinées. De nombreux pays vivent grâce aux oublié-es, aux invisibles de nos sociétés, qui continuent à travailler, le plus souvent au risque de leur propre vie.

Le mot d’ordre gouvernemental est lancé : il faut retourner au turbin !

Alors que des secteurs non essentiels n’ont pas encore été mis à l’arrêt, alors que les protections élémentaires manquent toujours, alors que les hôpitaux sont encore débordés et les soignants épuisés, le gouvernement veut déjà tourner la page .

Bruno Lemaire : « il faut reprendre l’activité si on ne veut pas laisser un champ de ruine derrière nous ».

Effectivement, seul le travail produit de la richesse, ils s’en rendent compte aujourd’hui, mais il faudra sans doute leur rappeler demain.

Lors de son annonce d’un début de déconfinement le 11 mai, Emmanuel Macron a provoqué la surprise et l’inquiétude en décidant d’une réouverture progressive des crèches, des écoles et des établissements scolaires dès cette date.

En effet, comment expliquer la logique sanitaire d’une telle décision, alors que la fermeture avait précédé le confinement au motif que les enfants et adolescents étaient des vecteurs souvent asymptomatiques de contamination ?

La CGT Finances publiques porte la revendication claire de ne pas renforcer les effectifs en présentiel pour la campagne IR 2019.

Elle a réaffirmé sa volonté d’aboutir à imposer une campagne qui fasse l’objet de mesures exceptionnelles visant, à la fois, à la protection des agents et à la garantie de l’accès au service public de la DGFiP à distance pour tous les citoyens : TRACT

A la veille de l’ouverture de la campagne de déclaration d’impôt sur le revenu, la fédération des finances lance aussi sa campagne : « Vive l’impôt ! ». Importance et rôle de l’impôt, conséquences de la politique fiscale d’Emmanuel MACRON sur les plus précaires, et nos 10 propositions pour une fiscalité juste.

Pages