agarioagarioyohoho agario unblockedyohoho yohoho unblocked

La Direction Générale des Finances Publiques s’est engagée dans un vaste plan national de relocalisations de ses services dans les territoires métropolitains.

Dans les faits, il ne s’agit pas de relocalisations mais bien de délocalisations.

Cette campagne de déstructurations des services publics fiscaux et fonciers, déjà entamée doit être terminée en 2026 !

Dans le même temps, la DGFiP continue à fermer massivement des structures de toutes natures sur l’ensemble du territoire.

INFORMATIONS COMMUNIQUÉES PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE AUX ORGANISATIONS SYNDICALES CONCERNANT LE MOUVEMENT DE 1ère AFFECTATION B

Le mouvement de 1ère affectation B de la promotion sera publié sur ULYSSE le 15 octobre 2021.

Pour les agents actuellement agent de catégorie C à la DGFIP qui souhaiteraient renoncer au concours B après la publication du mouvement de 1ère affectation B, voici les modalités pour l'année 2021 :

Dans son rapport d’activité 2020, la DGFIP a publié les chiffres du contrôle fiscal. Ainsi, les montants de l’impôt éludé et des sanctions réclamés ont rapporté moins de 30 % qu’en 2019, soit 8.2 milliards au titre de l’année 2020 contre 11,7 milliard pour l’année 2019.

Par ailleurs, les crédits de TVA remboursés par le fisc ont explosé au début de la crise, passant de 4,8 milliards d’euros en mars 2019 à 8,4 milliards en mars 2020, selon le rapport d’activité.

Après sa grande enquête sur le travail confiné, en avril 2020, l’Ugict-CGT publie « Télétravail, un an après ». Inédite par son nombre de répondant·e·s (15 000) comme par son étendue (plus de 100 questions), cette enquête a été construite et traitée avec des statisticien·ne·s de la DARES et de la DREES notamment, et offre ainsi de nouvelles données de référence sur le télétravail.

Le directeur général précise que conformément à la demande insistante des organisations syndicales, les listes complémentaires ont été appelées.

Concernant le télétravail, le DG explique ne pas pouvoir commenter les taux actuels car ils sont trop fluctuants. La mise en place du télétravail en mode « protocole » a engendré plus de 15 % de demandes (environ 15000 demandes).

Le DG estime qu’il n’est plus possible de laisser des agents hors du collectif de travail et qu’il va falloir étudier les situations des agents encore en télétravail 5 jours ou en ASA.

Pages