Samedi 28 novembre, nous étions 200 000 dans les rues de Paris et 500 000 dans tout le pays contre la Loi de Sécurité Globale, et ce malgré l’état d’urgence et les tentatives de la Préfecture d’empêcher le départ en manifestation.

Une nouvelle fois nous nous retrouvons dans cette réunion formalisée maintenant de façon hebdomadaire pour évoquer les problématiques liées à la gestion de la pandémie, et ses conséquences pour les agent.e.s de la Fonction publique.

La crise sanitaire, non gérée par ce gouvernement, se transforme de plus en plus en crise économique et sociale, environnementale et démocratique. Le gouvernement n’aura, à aucun moment, changé de politique, alors que la crise sanitaire a montré combien ses réformes étaient nocives.

Voici les annonces des suppressions d'emplois issues des documents du CTR emplois/budget du 9 décembre prochain.

Toutes les semaines, un nouveau plan de licenciements est annoncé, venant s’ajouter aux centaines de milliers d’emplois déjà détruits.

Les arrêtés fixant les taux de promotion des Tableaux d’avancement pour les années 2021, 2022 et 2023 ne sont toujours pas parus à ce jour.

La crise sanitaire, non gérée par ce gouvernement, se transforme de plus en plus en crise économique, et sociale, environnementale et démocratique. Le nombre de personnes en situation de pauvreté devrait atteindre les 10 millions en 2021.

Alors que les agents avaient eu pour consigne locale de faire du foncier la priorité (SDIF au 01/01/2021), au détriment de la mise à jour de la taxe d'habitation, une nouvelle consigne de la DG vient de tomber dans les directions locales le 30 novembre, pour le 2 décembre !

 

La CGT Finances publiques était représentée par Lætitia Barrier, Guillaume Champion et Sébastien Weber.

En préambule à la réunion Le directeur de l’enfip par interim Michel Ramir nous a précisé les changements dans l’organigramme de la direction.

Séance après séance, le gré à gré pour définir les conditions de mise en oeuvre du télétravail, en dehors de toute référence normative ou prescriptive, révèle l’étendue des dégâts sur les droits des salarié.es et sur les risques encourus, avec le développement d’un télétravail

Les résultats de concours manquants seront communiqués avant le 4 décembre.

Pour défendre la liberté de manifester, la liberté d’informer et des services publics garants de toutes les libertés démocratiques, mobilisons-nous pour le retrait de la loi «sécurité globale»

Le DG a évoqué les propos du Président Macron d’hier soir et précisé être en attente des détails pratiques du 1er ministre demain. Pour autant, le télétravail reste visiblement la règle et doit continuer.

Ce GT concerne l’actualité de la fonction financière et comptable de l’Etat.

Cette actualité s’inscrit dans un double mouvement d’apologie des réformes engagées ainsi que d’insertion des projets dans la nouvelle politique de démétropolisation engagée par le gouvernement.

La victoire obtenue le 16 novembre devant le conseil d’État n’est qu’une étape dans le combat contre l’ordonnance du 23 mars 2020.

L’annulation de l’article 13 de cet ordonnance a ébréché la volonté du gouvernement de voler nos congés mais pour l’instant cet ordonnance reste légale.

Pages