Les collègues du département du Gard étaient appelés par les sections CGT, Solidaires et FO à une action de grève tournante et de blocage du site de Saintenac dans le Gard les mardi 17 et mercredi 18 mai.

Les 3 AG successives de Perpignan ont eu pour ordre du jour les points suivants:

Jeudi 19 mai, près de 400 000 personnes ont rejoint les manifestations contre la loi Travail, soit près du double de mardi dernier, des dizaines de milliers d’autres étaient sur les barrages et les piquets de grève.

Jusqu'alors, notre seul objectif était le blocage de la campagne IR. Nous l'avions annoncé dès le début du mouvement.

A DIFFUSER LARGEMENT !

point d'info concernant le blocage du Centre des Finances Publiques de Sainenac à Nîmes au public:

Pour la 6e journée ouvrable consécutive, les grilles des Finances Publiques de Perpignan sont restées fermées en pleine campagne de déclaration de revenu. Comme la semaine passée, de nombreux soutiens sont venus en convergence de lutte :

Ce matin, mardi 17 mai, une 60aine d’agents de la DDFIP de l’Aude, représentant les sites de Carcassonne, Leucate, Limoux, Narbonne et autres se sont réunis devant la cité administrative pour en condamner l’accès.

Aujourd'hui, 12 mai 2016 les collègues de toute la RAN de Céret:   Le Boulou, Argelès, Port-Vendres, Arles sur Tech et le site de Céret ont répondu massivement à l'appel intersyndical et sont venus bloquer le gros site de Perpignan.

Communiqué intersyndical: Cgt Finances Publiques 66 - Solidaires Finances Publiques 66 - Fo Dgfip 66

1ere victoire ! notre mouvement est devenu incontournable nationalement !

AMPLIFIONS ENCORE LES MOBILISATIONS ! PARTOUT, TENONS DES AG !

les taux de grève direction par direction.

 TRACT CGT ET TRACT INTERSYNDICAL POUR GAGNER, NOUS DEVONS FAIRE FRONT COMMUN DE TOUTES NOS REVENDICATIONS ! AMPLIFIONS NOTRE ACTION !

Situation à Mayotte LA LUTTE PAYE !

Le 31 mars à l'appel des  organisations syndicales Solidaires Finances Publiques, CGT Finances Publiques et FO DGFiP, les agents de la DGFiP se sont engagés dans l'action contre le projet de loi gouvernemental sur le travail dit  «  El Khomri ».

Après la puissante journée de grèves et de manifestations du 31 mars qui a réuni 1,2 million de personnes dans 260 villes, il faut amplifier la mobilisation pour obtenir le retrait complet du projet de loi et mettre des perspectives de progrès à l’ordre du jour, pour transformer le travail d’aujo

Pages