Le 2 juin, rendez-vous partout en France pour le dépôt des premiers résultats de la consultation nationale sur les besoins des retraité.e.s

Plus d'info sur le tract ci joint

Pour la CGT, c’est toujours : 60 ans !

Le report de l’âge légal de départ à la retraite est comme une vieille rengaine qui nous reste dans les oreilles et nous empêche de réfléchir à la question.

100 % Sécurité Sociale, c’est notre projet pas celui de Macron !

Nous avons déjà payé la crise – baisse des salaires, perte d’emploi, dégradation des conditions de travail ; hors de question de la payer une seconde fois, au moment de notre retraite.

Si le gouvernement envisage de réintroduire la réforme des retraites dans l’agenda social 2021, le dernier rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites (COR) en relativise toutefois l’urgence.

Les femmes seraient les grandes perdantes de la retraite Macron à points si elle est mise en place.
En effet, cette réforme, qui tirerait les droits de l’ensemble des salariés vers le bas, serait particulièrement défavorable aux femmes pour plusieurs raisons.

Il existe deux grands mécanismes de financement des droits propres à la retraite : la capitalisation et la répartition.

Derrière la notion de l’âge de la retraite, il existe différentes notions qui peuvent se superposer ou se substituer. Il faut donc distinguer l’âge légal, l’âge effectif, l’âge du taux plein, l’âge d’annulation de la décote, et depuis peu l’âge pivot.

La crise sanitaire n’a pas épargné les retraités :

C’est dans les rangs des retraités que l’on trouve le plus de victimes du Coronavirus.

La CGT a décidé de mettre à disposition des organisations une carte pétition à destination des parlementaires.

Diaporama du décryptage et propositions de la CGT

 

Nous sommes un collectif d’agents mobilisés contre le projet de réforme des retraites.

En marge de son projet de réforme des retraites, le gouvernement a organisé la première séance de sa « conférence de financement » ce matin au ministère de la Santé et des solidarités mais sans le nouveau ministre qui préférait, visiblement, intervenir dans les médias…

Pages