Pour rappel, depuis l’an dernier, suite à la loi scélérate de transformation de la Fonction Publique, il n’existe plus de Commission Administrative Paritaire concernant les actes de gestion. En conséquence, il n’y a plus de CAP pour les 1ères affectations des inspecteurs stagiaires.

Le mouvement de pré-positionnement des Inspecteurs Stagiaires (IS) a été communiqué sur Ulysse la semaine dernière.

Les inspecteurs stagiaires ont dû cette année encore rédiger leur demande de 1ère affectation « à l’aveugle ».

La Direction Générale s’est refusée, une fois de plus à communiquer la volumétrie avant la publication du mouvement de pré-positionnement.

Depuis l’an dernier, suite à la loi de transformation de la Fonction Publique, il n’existe plus de Commission Administrative Paritaire concernant les actes de gestion. En conséquence, il n’y a plus de CAP pour les 1ères affectations des contrôleur.euse.s stagiaires ce qui constitue une véritable régression pour les droits desagent.e.s concerné.e.s.

Une réunion d’information a donc été organisée sur une matinée le 22 octobre, pour l’ensemble des 1ères affectations.

Le mouvement de 1ères affectations de catégorie B a été publié le 15 octobre dernier.

— seulement 135 stagiaires B affecté.e.s en Région Ile-de-France (RIF) (contre 679 l’année dernière) ce qui constitue une grande première en matière d’affectation de personnels sur ces départements.

— plusieurs affectations d’office sur des départements de province où des demandes n’ont pas été satisfaites au mouvement général.

La CAP d’examen de la situation des contrôleur·euse·s, programmeur·eusse·s stagiaires et des contractuel·le·s en situation de handicap s’est tenue les 29 et 30 septembre 2021.

1 215 stagiaires ont achevé leur cycle de formation (formation en établissement et Formation pratique probatoire).

L’administration nous convie aujourd’hui à une réunion informative relative au mouvement de la 3e tranche de premières affectations des agents C. Cette réunion est censée remplacer les CAP nationales de mutations et de 1ères affectations.

La suppression des CAP s’inscrit dans le cadre de la loi de la transformation de la fonction publique votée en 2019.

Elle est la conséquence directe de la suppression des commissions administratives paritaires en matière d’affectation et de promotion.

Pages