Cette CAPN s’est tenue dans le contexte actuel du projet de réforme de la fonction publique, la destruction programmée de la DGFIP (fusion des services, géographie revisitée, agences comptables, fin de la mission topographique transmis à l’IGN…) et la réduction des droits des représentant.es des personnels qui a pour conséquence la fin du dialogue social. Dans ce cadre, la CGT Finances Publiques a boycotté la première convocation.

Lors de la seconde convocation, la CGT a lu la déclaration liminaire disponible en ligne :

Cette année, 400 collègues vont être promu.es de C en B. La liste d’aptitude représentera donc strictement 21,55 % des promotions totales en catégorie B !

D’ailleurs, concernant les promotions, la CGT exige l’appel systématique de toutes les listes complémentaires. La situation des vacances d’emploi dans le réseau, aggravée par les 2130 suppressions d’emplois en 2019, le justifie largement.

La DL et compte rendu :

Monsieur Le Président,

Depuis plusieurs mois maintenant, les « gilets jaunes » battent le pavé et ont forcé le gouvernement à lancer un « grand débat national ». Hélas, tout nous prouve que ce n’est
qu’une simple opération de communication.

Les CAPN de révision des comptes-rendus d’entretien professionnel se sont tenues entre le 3 octobre et le 19 décembre 2018 pour se poursuivre les 22 et 29 janvier 2019.

Les élu.es de la CGT Finances Publiques ont lu une déclaration liminaire à chaque CAPN.
Nous y avons notamment dénoncé :

Après lecture des Déclarations Liminaires des différentes OS, la DG et l'ENFiP ont apporté certaines réponses à nos questions.

Comme d'habitude sur le contexte politique et le devenir plus qu’inquiétant de la DGFiP et de l'ensemble de ses agents, la DG ne répond pas et transmettra au bon interlocuteur.

Avec la mise en place du prélèvement à la source au premier janvier 2019, la situation de quasi-rupture qui s’est faite jour dans les services ne peut aller qu’en s’amplifiant dans les  semaines à venir dans toute la DGFiP.

La prime de 200 euros annoncée le 8 janvier par le ministre Darmanin pour « la petite surcharge de travail » que constitue le PAS n’y change rien, si ce n’est de montrer à quel point le ministère est inquiet de la situation sociale à la DGFiP.

Avec la mise en place du prélèvement à la source au 01/01/2019, la situation de quasi rupture qui s’est déjà faite jour dans les services ne peut aller qu’en s’amplifiant dans les semaines à venir dans toute la DGFiP.

La prime de 200 euros annoncée le 8 janvier par le ministre Darmanin pour « la petite surcharge de travail » que constitue le PAS n’y change rien, si ce n’est de montrer à quel point le ministère est inquiet de la situation sociale à la DGFiP.

Vous nous réunissez ce jour pour la grand messe suite aux élections de fin 2018.

Nous sommes sûrs que vous vous féliciterez des résultats.

En effet, le très haut taux (74 %) de participation des agents aux élections professionnelles à la DGFIP conforte la légitimité des représentants des personnels des organisations syndicales.

Comme vous allez nous le dire et nous en avons bien conscience, nous sommes donc essentiels au dialogue social !

Mais comment vous faire confiance quand vous changez les règles en cours de partie !

 

1 190 lauréats des listes principales des concours communs de catégorie C externe et interne 2018 ont été appelés à l’activité. 989 d’entre eux rejoindront la DGFIP et 201 la DGDDI.

Aujourd’hui, vendredi 25 janvier 2019, l’administration a annoncé l’appel de 490 lauréats de la liste complémentaire du concours externe, parmi lesquels 410 sont recrutés par la DGFIP (du rang 81 à 490).

Ce sont donc au total 1 399 lauréats qui devraient rejoindre la DGFiP le 11 juin 2019.

Pages