La Direction en la personne de son numéro 2 est venue renconter les agents du SIP de MONT DE MARSAN qui, depuis hier 23 novembre exerçaient leur droit de retrait.

Suite au droit d’alerte, la direction a été dans l’obligation de réagir.
Elle a rencontré les agents du service la matinée du 21 novembre, puis reçu les syndicats en fin d’après-midi pour annoncer les mesures prises pour répondre à l’alerte :

Compte-tenu de la grande dégradation des conditions de travail à l’accueil Magenta, avec 4 arrêts de maladie et seulement 8 agents présents, les syndicats CGT, Solidaires, CFDT ont décidé d’exercer leur droit d’alerte.

Pages