Officiellement c’est dans le cadre des mesures de simplifications que la DGFiP entend réduire les moyens alloués à l’accueil du public.

Pour la CGT, les MSAP ne répondent que trop partiellement aux besoins de la population. Mal connues, accueil du public très a minima, formation des personnels trop superficielle, les MSAP ne peuvent en aucun cas remplacer des services publics de plein exercice et de proximité.

Ils sont en première ligne.
Face à eux, des milliers d’usagers souvent inquiets, parfois excédés par des temps d’attente interminable.

Pages