Elections dans les DISI, Forte poussée de la CGT !

  La Direction Générale a fait le choix de convoquer un groupe de travail pendant les congés, deux semaines et demi à peine avant les élections qui auront lieu dans 4 des 7 DISI qui subsistent dans le réseau.

GROUPE DE TRAVAIL NATIONAL INFORMATIQUE DU 30 OCTOBRE - SYNTHESE DES FICHES PREPARATOIRES

(fermeture ESI Ajaccio, fermeture ADO, éditiques, fin de l'affectation nationale SIL).

 

 

De nouvelles élections locales vont être organisées du 18 au 21 novembre pour désigner des représentant·e·s en Comités Techniques Locaux (CTL) et Commissions Administratives Paritaires Locales (CAPL).

La publication, encore incomplète, des cartographies revisitées des DRFiP/DDFiP a suscité de très nombreuses réactions de la part des personnels. Les mobilisations de toute nature se succèdent et réunissent de plus en plus d’agents.

La CGT c’est un syndicat démocratique qui consulte les personnels.

La CGT c’est aussi un syndicat qui s’engage autour de valeurs.

La CGT, c’est un syndicat qui se mobilise avec ses structures interprofessionnelles sur les questions d’actualité.

Quand la Cour des Comptes enquête à charge sur les services informatiques aux Douanes et aux Finances Publiques...

 

Il existe encore 16 ateliers d’acquisition des données dans 15 ESI.

En 10 ans, les effectifs on déjà fondu des deux tiers.

Nous avons appris dans les documents du groupe du travail informatique du 16 avril 2019 la disparition programmée de la quasi-totalité des ADO, et ce après les restructurations des AT et des ateliers éditiques.

Les ateliers d’acquisition des données constituent une mission historique de l’informatique à la DGFIP. En 10 ans, de 2009 à 2019, les effectifs de ces ateliers sont passés de 600 agents à 210 agents. Ils sont employés dans 16 ateliers répartis dans 15 ESI.

L’informatique est au centre de l’effort consenti par la DGFIP dans le cadre du PAS.

L’Etat veut partout développer la numérisation dont la DGFIP est une des chevilles ouvrière.

Les CTL viennent de préciser les suppressions d’emplois dans les DISI comme dans toute la DGFIP. Or, au même moment, les personnels des DISI prennent connaissance des astreintes liées à la mise en place du prélèvement à la source (PAS).

Lors de la mise en place des DISI en 2011, les agents des DOM étaient administrativement gérés localement, c’est-à-dire qu’ils avaient la possibilité d’être défendus et de militer syndicalement au niveau local.

Le 15 mars a eu lieu à Bercy une première réunion visant à restructurer le réseau des Directions des Services Informatiques (DISI).

Pages