agarioagarioyohoho agario unblockedyohoho yohoho unblocked

Intersyndicale DGFiP : Le 5 octobre une grève interprofessionnelle nécessaire et indispensable à la DGFiP

Version imprimableversion PDF

Solidaires Finances Publiques, CGT Finances Publiques, FO DGFiP s’inscrivent dans l’appel de plusieurs syndicats le 5 octobre d’une journée de grève dans le secteur privé comme dans le secteur public.

Dans un contexte où le « quoi qu’il en coûte » arrive à sa fin, le retour aux anciennes recettes se profile à nouveau : réduction des dépenses, baisse des recettes avec la politique du moins d’impôt qui n’augure rien de bon pour les services publics et au cas particulier pour celui de la DGFiP.

La hausse de l’inflation avec les augmentations des matières premières et des énergies, l’absence d’augmentation significative des salaires et le gel du point d’indice dans la Fonction publique entraînent une nouvelle baisse du pouvoir d’achat pour la majorité des salarié.es. Ce gouvernement persiste à mener une politique qui profite principalement à une minorité plus aisée et ne tire aucun enseignement de la crise sanitaire.

La question des salaires, des inégalités et des services publics sont au cœur des revendications de cette journée.

À la DGFiP, cette mobilisation prend un relief particulier, la DG ayant ouvert un cycle de négociations autour de :

  • la reconnaissance de l’engagement des personnels,

  • l’amélioration du cadre de travail et d’exercice des missions

Ce cycle est prévu dans un cadre court et dans une enveloppe budgétaire limitée.

L’intersyndicale DGFiP, Solidaires Finances Publiques CGT Finances Publiques, FO DGFiP convient que le temps de la reconnaissance des agentes et des agents est venu mais souhaite qu’elle prenne tout sons sens et ne soit pas restrictive en termes de moyens et de champ d’application.

Solidaires Finances Publiques, la CGT Finances Publiques et FO DGFiP appellent l’ensemble des personnels à se mettre en grève pour exiger une véritable négociation sur la base des revendications issues de la plateforme intersyndicale :

  • revalorisation des régimes indemnitaires (IMT et ACF)

  • de véritables perspectives de carrières plan de qualification, promotions internes

  • retrait du mérite dans la rémunération, dans les tableaux d’avancement et avancement de grade

Pour que les revendications en termes de reconnaissance soient entendues et se concrétisent, toutes et tous en grève et en manifestations le 5 octobre 2021.

Faisons ensemble entendre la voix des agentes et des agents, l’exemplarité de la DGFiP tant vantée doit se retrouver dans une reconnaissance concrète de leur conscience professionnelle depuis des années et particulièrement pendant la crise.