agarioagarioyohoho agario unblockedyohoho yohoho unblocked

Tout comme l’ensemble de la population l’administration et ses personnels vivent au rythme de la gestion de la crise sanitaire.

Aucun enseignement n’est tiré de la part du gouvernement concernant les choix politiques qui privilégient les plus riches et fragilisent les plus faibles.

A la DGFiP, ces choix se traduisent depuis de nombreuses années par un démantèlement progressif du réseau sous couvert de la transformation numérique et de son exemplarité en termes de réduction des moyens.

L’ordonnance issue de l’article 40 de la loi dite de transformation de la fonction publique va mettre en place une prise en charge partielle de la protection sociale des fonctionnaires et non titulaires.

En effet comme dans le privé, l’employeur public pourra prendre en charge une participation à hauteur de 50% d’une partie de la cotisation de protection sociale complémentaire des agent.e.s. Une avancée mais à quel prix ?

Les agents du CDIF de Marseille Sud sont mobilisés et en grève depuis le 27 avril 2021.

Ils veulent alerter sur les risques de privatisation du cadastre et demandent à être reçus par la direction locale qui fait la sourde oreille à leur demande.

Après avoir alertés leur directeur local, fais des courrier, fais des pétitions, contester les éléments de charges de travail et exiger un état des lieux avant fusion, les agents ont décidés de se mettre en grève pour qu'enfin la direction locale les entendent.

Le premier mouvement de mutation des inspecteurs des Finances Publiques dans le cadre des lignes directrices est sorti hier, le 4 mai 2021.

Les craintes que nous avions se sont avérées fondées !

Les changements des règles intervenues depuis 4 ans ne font que scléroser le mouvement.

Le taux de satisfaction n’est que de 60 % (2020 : 71%), dont 69 % (2020 : 75%) obtiennent leur premier vœu et 76 % (2020 : 92%) au titre d’une priorité.

La DG n’a aucune limite, imposons d’autres choix !

La crise sanitaire sans précédent que nous vivons aura des conséquences bien réelles sur le monde du travail et son organisation.
Cette crise aurait permis de prendre 5 ans d’avance sur les nouvelles organisations du travail grâce à la robotisation et au numérique. Conséquence : environ la moitié des emplois les moins qualifiés perdus en 2020 pourraient l’être définitivement !

L’administration modifie en profondeur la logique de travail de la DGFiP depuis des années avec une tendance à l’industrialisation des tâches.

Cette logique participe parfois de la perte de sens que vous pouvez ressentir alors même que vous avez à coeur de rendre un service public de qualité.

A cette réalité, s’ajoutent les changements incessants de process et de chaînes de travail liés aux réformes et au rôle de la DGFIP au sein du fonctionnement de l’État (fermetures de services, transferts ou missions nouvelles, etc.).

Ce 10 mai l’intersyndicale DGFiP, Solidaires, CGT, FO, CFDT/CFTC appelle l’ensemble des personnels (en télétravail ou en présentiel) à se mettre en grève et manifester leur ras le bol face à leur administration qui continue de restructurer, démembrer, amputer, atomiser missions et structures comme si rien ne s’était produit depuis un an.Face à la pandémie et à ses conséquences humaines, sociales et économiques, le gouvernement et Bercy ont su pourtant recourir aux qualifications, à l’expérience et à la conscience professionnelles des agents, rappelant l’importance du service public en génér

Un GT s’est tenu le 27 avril 2021 sur le contrôle fiscal international.

La CGT a fait une déclaration liminaire dénonçant entre autres les satisfecits gouvernementaux en matière de résultats du contrôle fiscal, de datamining et de régularisations et transactions.

Plateforme revendicative des fédérations syndicales des Finances

Les conséquences humaines, sociales et économiques de la crise sanitaire démontrent l’importance du rôle et de la place de l’État et plaident pour un renforcement des services publics. Tout le contraire de ce que fait notre ministère depuis plusieurs années.

Le rôle et la crédibilité des administrations et des établissements du Ministère sont remis en cause.

Ce sont des services entiers qui ont été dépecés et atomisés.

Ce sont des missions qui ont été vidées de leurs sens ou supprimées.

Pages